lundi, septembre 27, 2021

Attaque du pétrolier en mer d’Oman : L’Iran rejette les accusations du G7

L’Iran a rejeté hier les accusations du G7 (Etats-Unis, Japon, Allemagne, Royaume-Uni, France, Italie, Canada) et de l’armée américaine selon lesquelles il est à l’origine d’une attaque fin juillet contre le pétrolier Mercer Street. «Nous condamnons fermement le communiqué sans fondement des ministres des Affaires étrangères du G7 et du haut représentant de l’Union européenne chargé des affaires politiques, dans lequel des accusations sans fondement sont portées contre la République islamique d’Iran», a déclaré hier le porte-parole de la diplomatie iranienne, Saeid Khatibzadeh, selon des propos recueillis par l’agence iranienne Isna.

Il a relevé que cet «incident a eu lieu quelques jours avant l’investiture du nouveau président iranien, qui représente le transfert démocratique du pouvoir en Iran». Le nouveau président, Ebrahim Raïssi, a été intronisé mardi par le guide suprême l’ayatollah Ali Khamenei, avant de prêter serment devant le Parlement jeudi, succédant à Hassan Rohani.

*Retrouvez l’intégralité de nos articles sur la version papier

L’article Attaque du pétrolier en mer d’Oman : L’Iran rejette les accusations du G7 est apparu en premier sur El Watan.

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.

Add New Playlist