CAN. Le Sénégal juge « discriminatoire » la décision française de ne pas libérer les internationaux

Le Sénégal a demandé à la Fédération française de football de « libérer » ses joueurs pour les matches éliminatoires de la CAN. Les clubs français ont décidé de ne pas laisser partir leurs internationaux amenés à évoluer hors de l’UE en raison de la pandémie.

La Fédération sénégalaise de football a demandé à son homologue française d’intervenir pour que ses joueurs puissent participer aux prochains matches éliminatoires de la CAN, qualifiant de discriminatoire la décision des clubs français de ne pas libérer leurs internationaux amenés à évoluer hors de l’UE en raison de la pandémie.

LIRE AUSSI. L’UNFP dénonce les clubs qui ne libèrent pas leurs internationaux non européens

Un « grave préjudice »

Pour affronter le Congo le 26 mars à Brazzaville et l’Eswatini le 30 mars à Thiès (Sénégal), les Lions pourraient être privés de 12 joueurs évoluant en France, sur les 26 convoqués, dont les Parisiens Idrissa Gana Gueye et Abdou Diallo et le Rémois Boulaye Dia, selon un courrier adressé jeudi par la Fédération sénégalaise de football (FSF) à la Fédération française (FFF).

Invoquant un risque de grave préjudice encouru, les instances du football sénégalais demandent à fédération française de bien vouloir prendre les mesures idoines en vue de la libération, par les clubs professionnels français, des joueurs convoqués régulièrement.

Il nous semble opportun de mettre en exergue le caractère totalement discriminatoire de cette mesure au regard du règlement de la Fifa et de » la législation européenne en matière d’égalité et de liberté contractuelle des travailleurs », indique la FSF.

En raison de la pandémie de Covid-19, la Fifa a assoupli ses règles de convocation des joueurs pour la prochaine trêve internationale, autorisant les clubs à retenir leurs footballeurs si une quarantaine est obligatoire au retour.

En se fondant sur ce règlement, les clubs de Ligue 1 et Ligue 2 ont décidé de ne pas libérer leurs internationaux amenés à évoluer hors de l’Union européenne en mars, a annoncé mercredi la Ligue de football professionnel (LFP).

Mais la fédération sénégalaise estime qu’il n’est nullement établi que les clubs français aient essayé d’obtenir une dérogation, prévue par les règles de la Fifa, ce qui aurait permis leur libération.

Parmi les joueurs évoluant en France, le sélectionneur sénégalais Aliou Cissé a également convoqué Krépin Diatta et Fodé Ballo-Touré (AS Monaco), Youssouph Sabaly (Girondins de Bordeaux) et Alfred Gomis (Stade Rennais).

Relatif Posts

Prochain Article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous saluons le retour!

Connectez-vous à votre compte ci-dessous

Créer un nouveau compte!

Remplissez les formulaires ci-dessous pour vous inscrire

Récupérez votre mot de passe

Veuillez saisir votre nom d'utilisateur ou votre adresse e-mail pour réinitialiser votre mot de passe.

Ajouter Nouvelle Playlist