lundi, septembre 27, 2021

Elle se saisit de plusieurs dossiers de corruption et de violation de la loi : La justice libérée du joug du pouvoir politique en Tunisie ?

Le nouveau chef de gouvernement tunisien n’a pas été encore nominé par le président Saïed, deux semaines après le limogeage de Hichem Mechichi. Les ministres et les gouverneurs démis ne sont même pas systématiquement remplacés.

Le président tunisien prend son temps à «étudier toutes les décisions avant de les annoncer», souligne Walid Hajjam, le conseiller aux affaires diplomatiques au palais de Carthage sur les ondes de radio Shems Fm. Walid Hajjam assure que «la présidence de la République ne ménage pas ses efforts pour l’élaboration d’une feuille de route». Il promet de «bonnes nouvelles dans les prochains jours».

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.

Add New Playlist