lundi, septembre 27, 2021

Le Hezbollah libanais revendique une attaque à la roquette contre des positions israéliennes

L’armée israélienne a indiqué, vendredi, mener des frappes sur le sud du Liban en riposte à des tirs de roquettes venant du pays voisin, revendiqués dans un communiqué par le mouvement chiite Hezbollah. Ce dernier a précisé avoir ciblé des positions israéliennes dans la région contestée du plateau du Golan occupé par l’État hébreu.

L’armée israélienne a mené des frappes sur le Liban, vendredi 6 août, en riposte à des tirs de roquettes venant de ce pays voisin, revendiqués par le mouvement libanais Hezbollah.

Ce dernier a annoncé avoir tiré des dizaines de roquettes sur des territoires dans la région contestée du plateau du Golan, occupé par Israël depuis 1967, en réponse aux frappes aériennes israéliennes sur le sud du Liban.

« En réponse aux raids aériens israéliens, la Résistance islamique a bombardé un territoire près des positions des forces d’occupation israéliennes dans la région des fermes de Chebaa », appellation libanaise de ce secteur, a déclaré le parti pro-iranien dans un communiqué.

Mercredi, trois roquettes avaient été tirées du Liban vers Israël : deux projectiles étaient tombés sur le sol israélien en Israël et le troisième n’avait pas traversé la frontière, selon l’armée israélienne. Celle-ci avait d’abord répliqué avec des frappes d’artillerie puis avec des frappes aériennes sur le Liban, les premiers raids depuis des années.

Les tirs n’avaient pas été revendiqués.

Vendredi, l’armée a de nouveau mené des frappes, après que « plus de 10 roquettes ont été tirées » du Liban vers Israël, d’après un communiqué militaire, qui ne fait pas état de victime.

Dernière grande confrontation entre Israël et le Hezbollah en 2006

« La plupart des roquettes ont été interceptées par le système de défense aérienne », a rapporté l’armée israélienne dans un communiqué, précisant que les autres projectiles étaient tombés dans des zones non-habitées « près de Har Dov ».

Le Har Dov – ou Mont Dov – est un versant du Mont Hermon revendiqué aussi par le Liban qui nomme le secteur « fermes de Chebaa », mais qui, selon l’ONU, fait partie du Golan syrien occupé par Israël.

En 2006, la dernière grande confrontation entre Israël et le Hezbollah avait fait plus de 1 200 morts côté libanais, en majorité des civils, et 160 côté israélien, en majorité des militaires.

Après différents conflits, Israël et le Liban demeurent techniquement en état de guerre et la Force intérimaire des Nations unies (Finul) est déployée dans le sud-Liban pour faire tampon entre les deux pays.

Jeudi, le commandant de la mission onusienne, le général Stefano Del Col, a tenu une réunion tripartite avec des responsables militaires des deux pays dans des locaux de la Finul à Naqoura (sud du Liban).

« Dans cette période d’instabilité régionale, le rôle de coordination et de liaison de la Finul doit plus que jamais être respecté par toutes les parties », a-t-il déclaré, selon un communiqué.

Avec AFP

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.

Add New Playlist